Notre métier

Pourquoi la simulation numérique ?

La simulation numérique permet de prédire par le calcul le comportement physique d’un système donné. Cela permet notamment de réduire les coûts de développement de produits ou procédés innovants en réduisant au minimum les phases de prototypages ou expérimentales, souvent complexes à mettre en œuvre. La simulation numérique, par sa nature, est également un outil essentiel à l’optimisation industrielle de produits ou procédés ; réduction des coûts de fabrication par économie de matériaux, amélioration des performances, augmentation de la fiabilité et de la robustesse.

La simulation numérique est ainsi un atout majeur d’aide à la conception pour l’ingénieur lors du dimensionnement d’un système. De nombreuses méthodologies peuvent être utilisées pour apporter une réponse adéquate à un problème donné. Par exemple:

  • les approches « BestEstimate » consistent à réaliser des modélisations hautes fidélités qui approximent au mieux la réalité. Dans l’industrie Nucléaire, cette méthode est également associée à des calculs de propagation d’incertitudes  afin de pouvoir exploiter les résultats (notamment pour les études de sûreté).
  • Pour les approches dites « conservatives » les hypothèses de calcul sont ajustées afin de se prémunir des incertitudes intrinsèquement liées aux calculs. Ces conservatismes sont choisis de manière suffisamment large et permettent de s’assurer que les conséquences calculées sont largement supérieures aux conséquences réelles en cas d’accident. Ces méthodes sont particulièrement utilisées dans les domaines de la mécanique.

En fonction des problématiques rencontrées, nous adaptons nos méthodologies de travail afin de proposer les meilleures solutions techniques à nos clients. La satisfaction de nos clients est une priorité chez G-MET TECHNOLOGIES. Nous mettons tout en œuvre pour apporter une vraie plus-value technique. Professionnalisme, savoir-faire, compétitivité mais surtout volonté, sont nos maîtres-mots

Les étapes de la simulation numérique
  1. Pre-processing : définition de la géométrie, maillage, définition des hypothèses de calculs, conditions aux limites, réglages du solveur.
  2. Processing : résolution des équations algébriques par le code de calcul, contrôle de la convergence du calcul.
  3. Post-processing : traitement, exploitation et interprétation des résultats.

Notre maîtrise scientifique

Mécanique des structures

Plus d'informations

Mécanique des fluides (CFD)

Plus d'informations

Code cathare 2

Plus d'informations
Menu